Urgent et instinctif, So Was The Sun écrit des riffs accidentés, des textes poussés à bout et brusque ses mélodies avec l’envie d’en découdre. Ce trio aime les chansons borderline de Seattle, de Manchester et de Nashville. De Paris à Copenhague, So Was The Sun a empoigné sa pop nucléaire, faite de mélodies cold-wave et de rythmes blues troisième millénaire, sur plus d’une centaine de dates.

0%