Bienvenue
0:00 0:00
Etat d'ivresse

Etat d'ivresse

Mantes la Jolie (78) Ska

Les plus écoutés

    • Partager
    • Ajouter aux favoris Retirer des favoris
    • Ajouter à une playlist
    04:38
    • Partager
    • Ajouter aux favoris Retirer des favoris
    • Ajouter à une playlist
    08:03
    • Partager
    • Ajouter aux favoris Retirer des favoris
    • Ajouter à une playlist
    00:22

 

Albums

Nous voulons du pur son

    • Partager
    • Ajouter aux favoris Retirer des favoris
    • Ajouter à une playlist
    00:22
    • Partager
    • Ajouter aux favoris Retirer des favoris
    • Ajouter à une playlist
    04:38
    • Partager
    • Ajouter aux favoris Retirer des favoris
    • Ajouter à une playlist
    08:03
    • Partager
    • Ajouter aux favoris Retirer des favoris
    • Ajouter à une playlist
    06:21
    • Partager
    • Ajouter aux favoris Retirer des favoris
    • Ajouter à une playlist
    06:14
    • Partager
    • Ajouter aux favoris Retirer des favoris
    • Ajouter à une playlist
    04:15
    • Partager
    • Ajouter aux favoris Retirer des favoris
    • Ajouter à une playlist
    00:05
Durée : 29 min

Présentation

Présentation du groupe
A l Oui
B l Cuivres + Grattes + Percus + bonne humeur = SKA
C l (voix radio Paris) né en 1994 sur les cendres de deux formations, le groupe se compose initialement d'un batteur, d'un sax alto, d'un guitariste et d'un bassiste, fait des compos funk, reggae et ska puis est rejoint par de joyeux drilles: percus, gratte, trombone, trompette, tchatcheur occasionnel et se donne corps et âme au ska sous toutes ses formes.

Qui compose les paroles et la musique?
A l Tous
B l Y a pas de leader
C l Ce sont des reprises célèbres

Quelles sont vos principales influences?
A l Maître Kanter
B l Didier Barbelivien et Félix Gray
C l Diverses et variées; chacun apporte sa touche, il y a un consensus global sur le ska 2 tone, le rock steady, le reggae, la p-funk

Y a pas mal de nouveaux groupes ska reggae comme vous ou "Léon kourt toujours" qui se créent... c'est une nouvelle mode qui veut ça, ou les rudeboys s'assagissent... comment expliquez-vous ça ?
A l Un rude boy ça s'assagit pas. Stay rude, stay rebel
B l C'est une nouvelle mode sur laquelle nous surfons allègrement dans le seul but de nous assurer une situation financière confortable
C l On n'est pas un nouveau groupe

Ce qui frappe à l'écoute de votre musique, c'est la bonne humeur débordante... c'est important pour vous ?
A l Youpi
B l Yeepee
C l Le fait d'avoir une conscience politique n'exclue pas les débordements festifs et la bonne humeur est certainement le meilleur rempart à la connerie ambiante. De plus, on a toujours les rieurs de son côté et celui qui cherche à faire passer des idées de tolérance et de justice sociale n'a pas intérêt à utiliser le même discours que ceux qu'il rejette. A force de nous prendre trop au sérieux, nous devenons stupides, et donc moins crédibles

Votre message aux groupes qui se prennent trop au sérieux ? (comme les 8°6 par exemple).
A l Pas de soucis avec les 8°6. Comment peut-on se prendre trop au sérieux avec un nom pareil
B l On skalme
C l Le fait de délivrer un message constituerait, à l'évidence, une esquisse d'attitude sérieuse. Ce qui serait, si nous t'en croyons, incompatible avec une "bonne humeur débordante". Or, nous n'avons de cesse de promulguer bonne humeur et contestation, qui sont, pour nous, les deux mamelles du Pur Son. Le détachement rentre-t-il nécessairement en contradiction avec un engagement ?

Vos textes sont super bien écrits. Vous devez être vachement culturés...
A l Non, c'est l'inspiration, grâce à la bière
B l On a demandé un texte à Didier Barbelivien
C l On skapplique

C'est aussi un peu une forme de rupture avec les groupes aux paroles "move to the beat... tchigidop ska ska" tout au long de leurs 20 morceaux, non ?
A l Non, c'est l'inspiration, grâce à la bière
B l Le CD ne compte que cinq titres. Les quinze restant auraient pu être "move to the beat". Le ska, c'est bien le truc où il faut lever les genoux, bouger les bras et remuer les hanches ? On oublie pas le côté festif du truc
C l On ne cherche pas à rompre avec qui que ce soit. Mais c'est vrai qu'on aime les textes pas trop vides. Cela dit, ce n'est pas exhaustif. On préfère éviter de faire que des textes à cause : un pour l'armée, un pour les keufs, etc.

La chanson Paranoïa, c'est rapport à un constat ? Pensez-vous que la situation soit si préoccupante ?
A l Non, c'est l'inspiration, grâce à la bière
B l C'est du vécu. "Les desseins des RG, c'est pas Tintin dans la cité". Dès que tu te sers de ton droit à l'expression, tu es suspect et donc fiché. La situation est donc skatastrophique; d'autant plus que les gens n'ont pas une conscience accrue de l'amplitude du phénomène. Combien sont au courant que le loto est truqué?
C l C'est Barbelivien

Vous avez pas mal de potes dans la "scène" comme Skarface, Envagisseurs... vous ont-ils filé pas mal de conseils, ou êtes vous plutôt autodidactes ?
A l CE NE SONT PAS NOS AMIS
B l On a pas le permis de toutes façons
C l Les Envagisseurs sont de Mantes-la-Jolie. On se connaît donc. Sinon on croise pas mal de gens (salut à vous d'ailleurs), mais les discussions tournent rarement au "assistant-conseil" ou "groupe-mode d'emploi". Chaque approche du groupe est différente

Votre avis sur la scène ska en France, en Europe ?
A l Sur la scène quoi ?
B l Où ça ?
C l On ne compte plus les revival ska, anglais, allemand. Il semble que cela ait été un peu plus tardif en France. Il y a encore cinq ans le public ne connaissait que le reggae : "c'est quoi ska ?". On assiste maintenant à un vrai retour aux racines du genre (Remember your roots), alors qu'il y avait une grande dominante ska-punk, via l'Angleterre. Il y a vraiment beaucoup de bons groupes. C'est bien également que le ska s'ouvre à un public pas essentiellement neusk. C'est une musique de métissage, faisons passer le message

Serait-il possible que le ska réapparaisse sur les ondes des radios et des télés, selon vous, où les gens sont-ils devenus trop standardisés aux merdes style pokémon ?
A l T'es fou les pokémon, c'est trop bien
B l C'est déjà fait
C l (cf réponse C précédente) C'est bien de s'ouvrir, mais pas n'?importe comment

Le ska est très présent dans les pubs à la téloche (SFR, Cracotte). A quand Etat d'ivresse pour un dentifrice ou pour EDF ?
A l Ou pour une bière
B l Etat d'ivresse + nucléaire = danger (déjà que tout seul, c'est pas super fiable).
C l Etat d'ivresse?

S'il te plait bière préférée ?
Colgate fluor lager, mais elle est trop mentholée... réponse rouge

Quelques petits mots pour nos calinous lecteurs...
Si tu as plus de réponses A, c'est bien.
Si tu as plus de réponses B, c'est pas mal.
Si tu as plus de réponses C, c'est bien aussi.

Artistes similaires